L’Atelier de Ness

Cette semaine dans l’Agenda de la Nantaise, tentez de gagner votre forfait shampooing et brushing au salon de coiffure très coquet :  l’Atelier de Ness. Vous pourrez vous faire chouchouter par Vanessa, la patronne de ce boudoir dédié aux conseils et aux tendances.

Un salon de coiffure mixte et intimiste

Après avoir fait ses classes pendant 15 ans en tant qu’employée dans un salon de coiffure, Vanessa ouvre l’Atelier de Ness il y a 1 an. Elle s’occupe avec soin de votre chevelure et vous accueille avec ou sans rendez-vous, au 20 rue de Gigant, à deux pas du Boulevard Guist’Hau.

Une déco très féminine, murs roses et grands miroirs pour une ambiance girly où les hommes aussi aiment venir se faire chouchouter.

Ness, une coiffeuse nantaise qui donne de bons conseils !

Pour rester à la pointe des tendances, Ness se forme en continu tout au long de l’année et s’ouvre à de nouvelles techniques et prestations. Elle a récemment mis en place un atelier relooking avec des conseils et la découverte de la colorimétrie, pour apprendre à coordonner les couleurs qui nous mettent en valeur, sans fausse note !

2013 sera l’année des coupes courtes et mi-longues, les couleurs très naturelles marbrées ou les fameux tie and dye qui affolent la blogosphère depuis quelques mois. Pour plus de fun on ose les plumes, extensions ou bijoux strassés à faire poser en salon de coiffure pour un look fashion sans y laisser ses cheveux !

Concours de la semaine : forfait shampooing + brushing offert

Le concours de la semaine avec l’Atelier de Ness met en lumière vos instants passés chez le coiffeur. Pour gagner votre forfait, racontez nous une expérience passée dans un salon de coiffure : un résultat étonnant, drôle, moins drôle ou parfaitement réussi. Vous avez jusqu’à jeudi soir, 22h!

atelier-ness-coiffeur-nantes-carré

L’ATELIER DE NESS
20 rue de Gigant
44 000 NANTES
02 40 33 42 48


Bien-être Concours Voir plus d'articles  

Votre webzine collaboratif qui décrypte pour vous les tendances mode et beauté à la nantaise et qui vous fait gagner des cadeaux chaque semaine !



Contacter les Filles de l'Agenda  ♥   Proposer un concours

Déjà 7 commentaires, et le vôtre ?

  1. Nelly

    Le concours pour gagner votre forfait shampooing + brushing à l’Atelier de Ness est désormais clôturé ! Merci à toutes pour vos participations ! Un mail sera envoyé aux gagnantes ces prochains jours ! A très bientôt !

  2. Maryn La princesse

    Je suis une vraie fille! Une vraie de vraie à qui sa maman a longtemps fais porter les cheveux très longs jusqu’aux reinds et une frange très épaisse! Première rebellion, me faire couper les cheveux aux épaules au collège, l’impression d’un vent de liberté! Puis les expériences se sont succédées, colorations maisons avec de humm, très jolies racines noires! Car, je suis chatain foncé à la base! Je suis passée par le henné, les mèches blondes, le blond platine totale en décoloration, le chocolat, le roux pour les couleurs! Le très long, le carré épaule, le carré plongeant, la frange très droite à la crazy horse, la frange efilée, la mèche épaisse balayant le front pour les coupes! Le pire de tout fut sans conteste la permanente! Je revais d’une belle matière délicatement ondulée, avec un joli volume flottant sur mon dos! La réalité n’a pas du tout collé à mon rêve, je me suis retrouvée en idole de Nelly Olson, les cheveux raccourcis de 20 bons cm par dessus le marché! Depuis lors, mes cheveux, je les bichonne, j’ai mes produits chouchous, je leur fais des masques, je fais des cures de levures de bière à l’automne, je coupe les fouches, et rien n’est plus agréable qu’un passage entre les mains d’une professionnelle qui vous écoute et vous redonne la sourire en apportant une jolie tenue à votre chevelure! Dans l’espoir de ce plaisir et ce joli luxe, je tente ma chance!

  3. DELBROEUVE

    Je suis allée une fois dans un salon pour ma couleur blonde un peu plus foncée que d’habitude. Quand la coiffeuse m’a montrée la nuance cela m’a paru bien foncée. Elle m’a assurée que cela se rapprochait de ma couleur naturelle !……je suis ressortie brune ! (ma couler de base est châtain clair). Je ne me reconnaissais plus ! Un mois après, je suis tombée sur une coiffeuse qui avec beaucoup de mèches a pu rectifier et je me suis enfin reconnue !

  4. gaellagrd

    Au collège/lycée, la vie des ados n’est pas la plus facile, du moins pour certains… Pas facile d’assumer son corps et surtout sa tête !!
    Ma mère m’accompagne chez le coiffeur et elle avait dans l’idée de me couper les cheveux courts. L’idée aurait pu être judicieuse s’ils n’étaient pas totalement bouclés!!!!
    La coiffeuse et ma mère sont emballées et y croient à fond… je suis franchement dubitative mais à cet âge là, on n’ose pas trop contredire parfois… Je me laisse faire. Le résultat est là, ça c’est sûr. Mes camarades de classe l’ont bien réalisé, mon surnom a été mouton et les garçons imitaient l’animal à chaque fois qu’ils me croisaient. Je ne mentionne pas que j’ai très peu chopé ces années là 🙂 Bizarre…

  5. BreeVDK

    La première fois que je me suis fait défriser les cheveux. Paris, métro Strasbourg St Denis, quartier affro. Je n’ai pas franchement les cheveux crêpés, mais ça boucle en racine et bref, je n’aime pas mes cheveux (comme la moitié des filles de la planète !!). Je rentre dans le premier salon venu et je demande des cheveux raides baguettes. 3h au bac, des odeurs absolument horibles, on me tire les cheveux dans tous les sens mais ça me crâme tellement la tête que je me dis que ça ne peut que marcher.

    J’appelle une copine black qui est en cours avec moi pour me rassurer un peu… et au final c’était tout le contraire ! Elle me dit que je suis complètement folle, que mes cheveux vont rester dans le bac. L’angoisse monte, j’ai envie de tout arrêter, mais cela fait déjà 3h que je suis là je me dis que le mal est fait. Je garde tout pour moi et j’attend le séchage avec impatience.

    Bilan des courses, je n’ai jamais eu des cheveux aussi raides, c’était juste merveilleux, je ressemblais à une poupée Barbie j’ai adoré le résultat !!!

    Jusqu’à 3-4 semaines plus tard où j’ai vu apparaître de magnifiques crètes iroquoises, où que je place mes cheveux. Environ 1/3 ont cassé à la racine, brûlés par la soude en suivant les séparations du peigne de la coiffeuse.

    Cela va sans dire, plus jamais je n’ai fais de défrisage !!! Mais le lissage brésilien par contre je suis fan, et là au moins ça n’abîme pas les cheveux, bien au contraire !!

  6. Julie TSD

    La femme est changeante disait le Duc de Mantoue, eh oui je ne fais pas l’exception à la règle !

    Ayant les cheveux à la fois mi-longs, fins et raides, je me suis un jour lassée de ces spaghettis plats.

    Direction le coiffeur pour le changement de look : the one !

    C’est décidé, ce sera une permanente ondulée pour avoir du… Volume !(mot inconnu de mon vocabulaire capillaire…)

    Après 2h30 d’enfilage de bigoudis parfum ammoniaque, tadam !
    Et là…C’est le drame ! Mon visage se déforme d’horreur… Le pelage d’un mouton marron remplace mes fils à coudre… Ce mot “mouton”, exprimé tellement fort par mon subconscient, s’est frayé un chemin hors de ma bouche…

    Partagée entre mon horreur et la volonté de ne pas vexer la coiffeuse, je passe la main dans mes cheveux pour leur donner “un air” plus convenable…Malheur ! Il y a des “trous” dans mes cheveux ! Mon crâne est parsemé de terres arides, démunies de cheveux…

    C’en est trop, mon horreur prend le dessus sur ma compassion, je règle l’addition au goût amer de mon épilation capillaire partielle et m’en vais.

    Résolution post-épilation look mouton : après avoir frisé le crêpage de chignon, je ne reviendrai plus !

    PS : Ceci est une histoire vraie 😉

  7. Papillette

    J’ai longtemps eu les cheveux courts. Une coupe à la garçonne que j’aimais bien et qui me valait plein de compliments. A l’époque j’allais environ tous les mois chez le coiffeur. je lui étais fidèle jusqu’à cette fois où il a été beaucoup plus long que d’habitude et où il tentait de masquer sa gène à coup de : “tu vas voir, c’est super, ca va être chouette, ça te vas trop bien, je suis content, …” J’aurais du me douter du loupé. Je suis sortie de là avec 0,5 cm de cheveux sur la tête. Pendant des mois ma soeur m’a surnommée GI Jane (c’était à l’époque de la sortie du film avec Demi Moore). Grâce à lui et à ce loupé phénoménal, j’ai découvert que les bonnets et les chapeaux, c’était chouette et que surtout ça me donnait du style ! Depuis j’ai changé de coiffeur j’ai les cheveux mi-longs et j’ose les couvre-chef !