Tampons ou serviettes… Et pourquoi pas la Cup ?

Quand j’ai eu mes premières règles, la seule question qui s’est posée était : « serviettes ou tampons ? » Il n’y avait pas de troisième option. Mais ça, c’était avant… Un jour pluvieux de 2011, lors de mes déambulations cybernétiques, je suis tombée (ouille !) sur une vidéo étrange : une fille tenait entre ses mains un petit objet mou en forme d’entonnoir fermé comme si elle présentait le Saint Graal. Intriguée par sa démonstration, je me suis rendue sur le site de la marque MoonCup et il ne m’a pas fallu longtemps pour être convaincue. J’ai fait don de mes tampons à un musée et suis allée dans la Biocoop la plus proche. Aujourd’hui, c’est à moi de te convertir aux bienfaits des protections périodiques réutilisables. N’aies pas peur, ça ne te fera pas mal !!!

coupe-menstruelle

Les expériences sur ma flore, très peu pour moi !

La coupe menstruelle, tu en as entendu parler mais ce n’est pas pour toi ? Tu préfères utiliser un produit que tu connais bien, qui a fait ses preuves. Hum… As-tu déjà pris le temps de lire la liste des composants sur ton paquet de tampons ou de serviettes ? Guess what ? Il n’y en a pas ! On ne sait pas comment est faite une protection périodique !

La paroi vaginale est extrêmement absorbante et encore plus pendant des règles. Donc certaines fibres microscopiques vont pénétrer dans ton organisme. Miam ! En plus du sang, le tampon absorbe les gentilles sécrétions vaginales qui te protègent contre le dessèchement et les infections. Comme par hasard, ta marque de tampons préférés vend également un savon contre la sécheresse intime. Le monde est bien fait, n’est-ce pas ?

cup menstruelle

Tu exagères Marie, les tampons c’est juste du coton, ce n’est pas dangereux ! Oui, à la base, ils étaient composés de coton à 100%. Mais le coton (dont la culture est très polluante, rappelons-le) n’était pas assez efficace. Alors on y a ajouté de la viscose et du polymère. Pour rendre le produit plus blanc que blanc, les industriels ont recours à des procédés de blanchiment, avec du chlore par exemple. Chlore + viscose = dioxine. La dioxine est une substance très toxique, polluante et cancérigène qui s’accumule dans le corps. Re miam !

cup menstruelle

Ok, t’as pas une serviette ?

M’en fous, je porte des serviettes ! Tu as raison, les serviettes, c’est tellement chouette : mauvaises odeurs (masquées par des parfums irritants), bactéries, mycoses, démangeaisons… C’est beaucoup mieux ! Aluminium, pesticides, alcool, hydrocarbures… se cachent dans tes dessous.

Il faut 500 ans à une protection hygiénique pour se dégrader, c’est l’un de produit les plus polluants. Si tu jettes ton tampon dans les WC, tu contamines les océans et les rivières. Pas de recyclage possible donc poubelle, puis incinération.

cup menstruelle

Laisse-moi t’emmener dans un monde meilleur : la Cup !

Ma Cup, c’est ma cupine ! Une petite coupe en silicone non allergène, très souple et réutilisable. Ma Cup est écologique, plus de déchets ni de WC bouchés. Ma Cup est économique. Entre 20 et 30 €. Combien coûtent les 10 000 à 15 000 tampons ou serviettes qu’une femme utilise au cours de sa vie ? Ma Cup est pratique pour les déplacements, fini la trousse de toilette remplie qui déborde ! Et surtout, ma Cup est bonne pour ma santé. Elle ne recueille que le sang, pas les sécrétions qui nettoient la muqueuse et protègent contre les infections.

coupe-menstruelle

L’alternative écologique à la serviette en plastique, c’est la serviette lavable. Plim, société française, en fait de très jolies et de toutes les tailles. Imperméable mais respirante, finie l’humidité, les mauvaises odeurs et les irritations ! Composée à 90% de matières naturelles issues de l’agriculture biologiques, les serviettes Plim sont personnalisables. Oui, tu peux choisir les motifs ! Hop, à la machine à 30°C et le tour est joué !

serviettes-plim

Je te conseille une boutique en ligne dont le siège social est à Nantes : La Fleur de Sang. Tu y trouveras tous les objets dont je t’ai parlé et bien plus encore… Alors, n’attends plus, sauve la planète, sauve tes fesses, arrête les protections jetables et adoptes la cup !


Bien-être Voir plus d'articles  

Déjà 2 commentaires, et le vôtre ?

  1. Vanille

    Excellente chronique, tentée et très intriguée !

  2. Elodie

    J’utilise une cup depuis bientôt un an, moi j’ai la lunacopine et franchement je ne reviendrai aux tampons et serviettes pour rien au monde. Au début faut quand même s’y faire mais bon après ça devient vraiment plus pratique et surtout beaucoup mieux pour notre planète 🙂