Musique : rencontre avec les Cheddar Costard

Les Cheddar Costard… Pour vous résumer en quelques mots ce qui m’a poussé à m’y intéresser : leur nom (forcément !), leur look très classe, et leur nombre ! Une écoute YouTube plus tard, ils avaient déjà gagné une groupie de plus. Je me voyais donc forcée de creuser d’aller les rencontrer au Dynamo Café, juste avant leur concert du 9 Mai dernier.

Vous êtes jeunes, vous êtes huit… Comment l’aventure « Cheddar Costard » a-t-elle commencé ? 

Clément : ça s’est fait en plusieurs phases. Pour la plus grosse partie du groupe, on s’est rencontré au lycée : Gaspard, Maxime, Paul, Antoine, et moi. On a fait quelques formations avant de créer Cheddar Costard. Et arrivés à Rennes, quand on était étudiant, on a voulu faire évoluer notre formation, et ce sont rajoutés Gabriel et Corentin. Quant à Aristide, c’était notre pion !

Au début, on n’avait pas forcément cette volonté de faire de la musique de manière aussi professionnelle, et puis est venue cette idée qu’il fallait qu’on travaille plus. On aimait bien ce qu’on faisait et on avait envie de jouer le plus possible, pour ça il nous fallait quelque chose de solide. Maintenant, on tâche de mener notre projet à fond, et de faire les choses correctement, dans le bon ordre, en s’entourant au mieux.

Photo : Michael Foucaultcheddar-costard-3

Une question me brûle quand même les lèvres, et je ne dois pas être la seule : pourquoi ce nom ?

Clément : On faisait partie de ces groupes qui n’avaient pas de nom, mais à qui il en fallait un. Sur le moment, il fallait trouver quelque chose rapidement, et sur le ton de la plaisanterie est sorti « Cheddar Costard », et finalement on a trouvé que ça sonnait bien. En fait, c’est après qu’on en a trouvé une signification !

On s’est rendu compte que ça nous correspondait plutôt bien, c’est maintenant une manière de nous définir. On est un peu  un groupe « bipolaire » au fond. Le « Cheddar » on le voit comme quelque chose de gras, de « fat », qui accroche, qui tâche, d’assez efficace.  Et le « Costard », c’est le côté bien taillé, bien défini.

Photo : Michael FoucaultCheddar Costard - 1w

 

Vous avez énormément tourné en 2013, 2014 s’annonce d’ailleurs sur la même lancée, vous avez sorti 2 EP, un clip en Janvier dernier…  Quelle est la suite ?

Clément : On s’attache déjà à réaliser la tournée de cet été en Bretagne, qui s’arrête en Septembre.  Ce qui nous importe, c’est de la faire à fond. On ne voit pas après pour le moment.

Paul : On prend notre temps, on veut profiter du bouche à oreille, et faire grandir notre public au fur et à mesure.

Vous commencez à avoir un joli vécu au niveau de la scène, quel est votre meilleur souvenir ?

Tous ensemble : Nocturn à St Brieuc ! [22 Aout 2013]

Maxime : On avait bossé notre mise en scène en résidence juste avant ce festival, et on a montré aux gens un spectacle construit du début à la fin. Le public a adhéré tout de suite !

Antoine : C’est la première fois qu’on faisait une scène après l’avoir travaillée et on n’avait encore jamais joué là-bas, à St Brieuc, mais le public nous connaissait déjà pour la plupart. Les gens étaient à fond avec nous dès le premier morceau, on n’était pourtant même pas en tête d’affiche, c’était un rappeur local.

Gaspard : C’était beaucoup plus qu’un concert, c’était super cool d’être porté par notre envie de montrer notre boulot, et l’énergie du public qui nous attendait.

Paul : C’était notre première vraie expérience scénique aboutie. Mais finalement, je pense que nos meilleurs souvenirs sont à venir !

Un peu plus anecdotique : est-ce que vous avez un rituel avant de monter sur scène ?

Gaspard : Heu, on ne va peut-être pas en parler…

Maxime : Aristide, il veut nous faire un bisou, et nous, on n’aime pas ça…

Clément : Mais ce bisou est malgré tout hyper important quand même ! (rires) Et quand il n’y a pas de bisou, le concert n’est pas bon. Et d’ailleurs, Paul commence à s’y mettre aussi !

Photo : Michael FoucaultCheddar Costard - 2w

Retour sur le concert nantais des Cheddar Costard au Dynamo

Pour commencer, concernant la mise en scène, on est servi comme des rois : huit jeunes dandy’s beaux comme des coqs dans leurs costards, des chorés comme les grands Big Bands, avec la prestance qui va avec. Super good point, cocorico.

Musicalement, on a du mal à se positionner, mais tant mieux. Le style Cheddar Costard est totalement inclassable : on va sans crier gare de la soul, à la pop, en passant par le funk,  les notes jazzy, sans oublier les passages de rap très soignés. Un show parfaitement huilé, extrêmement fluide, un rythme sans faute, mené par Gaspard, le guitariste/ humoriste /chauffeur de salle qui sait nous faire rire entre chaque morceau.

Je me dois aussi de mentionner le style « so british » de Maxime, le chanteur : son timbre tellement particulier me fait penser parfois à la voix de Joe Newman (Alt-J), et vient nous emballer tout ça dans un beau papier qui brille. On adore.

Notre boys band s’amuse sur scène, ça se voit, et c’est communicatif. A la fin, on danse, on a chaud, on transpire, on est fatigué, et on a mal aux mains ! Pour les curieux, retrouvez toutes les dates de leur tournée sur leur site ou assistez au Trans’plin de l’Erdre le 17 Mai ou à la Fête du Sourire le 24 Mai à 20h au pied de la Grue Jaune à Nantes !

On retiendra le Cheddar, parce que ça fond en bouche, et le Costard,  parce que, décidément, ça suinte la super classe !

LES CHEDDAR COSTARD
Antoine : trombone/chant/rap
Paul : saxophone/chant
Corentin : saxophone alto
Aristide : batterie
Clément : claviers
Maxime : chant
Gaspard : guitare/chant/rap
Gabriel : basse


Nantes Voir plus d'articles  

Amoureuse de la musique, Mélanie vous emmène à la rencontre des groupes, chanteurs et musiciens de la région et tout savoir de leurs actualités musicales



Ses derniers articles...

29 Mai : Expo Planchettes by Olow
Lisa Urt au Théâtre de Poche
Les coups de cœur musicaux de Mélanie

Contacter MelanieS