Ma belle mère et moi

Belle maman et vous avez au moins un point en commun : vous aimez la même personne… et c’est bien là le problème ! Elle veut ce qu’il y a de meilleur pour sa progéniture et ne manquera pas de vous le faire savoir à coup de charentaises. Si votre belle-mère vous impose son avis, vous coupe la parole, feint de ne rien comprendre, se mêle de tout et surtout de l’éducation de vos bambins, ne cesse de téléphoner… et en plus insiste pour passer les vacances avec vous, c’est que vous venez d’hériter d’une belle maman envahissante. Cette situation peu vite tourner au drame ou à l’envie de meurtre avec préméditation, histoire de ne pas la louper. Mais avant d’en arriver là, on va se calmer et prendre note des conseils suivant pour apprendre à apprivoiser sa belle maman… Ce n’est tout de même pas la (belle) mer à boire !

illustration : Sophie Anfraypsycho-belle-mere-conflit

Super belle-mère, la spécialiste en éducation

Bien souvent, belle maman excelle dans les leçons, spécialité éducation des 0-18 ans et pour certaines mention complémentaire fœtus in utéro, avec questions incessantes et reproches à peine voilés. Pourquoi lui refusez-vous ce bonbon avant de manger ? Vous êtes sure, qu’il n’a pas trop chaud avec ce pull ? Votre bambin, qui a tout compris au jeu, se joue devant ses yeux ne peut s’empêcher de devenir l’expert attitré de la bêtise pour bien montrer à sa grand-mère qu’elle a raison et en passant nous mettre les nerfs. Pas de panique, dites-vous bien qu’elle va finir par déguerpir de chez vous. Prenez une grande respiration et répondez avec tact et sans agressivité, ne cherchez pas à entrer dans un conflit inutile qui vous sapera le moral.

Provoquez des discussions franches concernant ce que vous êtes prête à accepter ou pas, et préparez cette rencontre comme un entretien d’embauche histoire de pouvoir rebondir en cas d’objection. Choisissez un moment propice au calme et sans les toons, invitez la pour un resto en tête à tête, respirez un bon coup : vous voilà fin prête à affronter belle maman.

illustration : Sophie Anfraypsycho-belle-mere-conflit

Déterrez la hache de guerre pour mieux couper le cordon

Pour avoir des relations plus saines, ne soyez pas H24 sur la défensive : si belle maman couve autant notre petit trésor c’est aussi son rôle de grand-mère, et pas un nouveau complot contre vous. C’est de notoriété publique : les grands parents sont là pour gâter leurs petits-enfants et nous pour les éduquer. C’est à nous d’expliquer à nos enfants que chez Mamie, c’est peut être Disneyland mais que cela ne dure pas, et qu’ensuite les règles de la vie familiale reprennent le pas.

Bien souvent celui qui cristallise toute la tension, c’est notre chéri d’amour qui a du mal lui aussi à couper le cordon par crainte de contrarier sa maman d’amour. Confiez vous et dites-lui ce que vous ressentez pour qu’il serve de médiateur entre vous et sa mère : c’est lui qui la connait le mieux et cela contribuera à diminuer les tensions au sein du couple.

Prenez un peu de distance, espacez vos rencontres pour que vos retrouvailles n’en soient que plus chaleureuses. Prenez du recul sur les tensions qui existent entre vous et laissez le temps diminuer les différends.

Super maman et super belle-mère contre le reste du monde

Rendez-vous indispensable en lui rendant service, coupez lui l’herbe sous le pied en l’appelant de temps en temps pour lui donner des nouvelles, faite une partie de belotte, laissez la vous raconter sa vie (elle adore ça !). Laissez la avoir raison sur des petits détails pour une relation plus zen avec sa chère belle-mère.

Pour terminer sur une note positive, n’oublions pas qu’une belle-mère peut souvent se révéler être une alliée inespérée. C’est aussi elle qui nous permet de gommer les cernes sous nos yeux en gardant nos mouflets, de se retrouver en amoureux autour d’un resto… Elle sait également nous préparer de bons petits plats et nous bichonner quand il le faut. De plus n’oublions pas : belle maman elle est, belle maman nous serons… alors restons indulgentes !

illustration : Sophie Anfraypsycho-belle-mere-conflit

Bien-être Voir plus d'articles