Pour mardi gras, les cakes font POP !

Je sais, je sais, après la galette des rois pomme spéculoos, ce n’est pas encore ce mois-ci que je vais arranger votre ligne. Vous noterez quand même que je vous ai épargné la recette de crêpes pour la Chandeleur… Mais quand j’ai réalisé que Mardi Gras approchait à grands pas, je n’ai pas résisté à l’idée de vous proposer un goûter fun et ludique, parfait pour accompagner cette jolie fête enfantine.

Après quelques minutes de réflexion, je me suis donc mise à la préparation de pop-cakes. Des pop-quoi ? Mais si, je suis sûre que vous avez déjà vu ces espèces de petites sucettes de gâteau, recouvertes de chocolat fondu et diverses décorations gourmandes.

recette-pop-cakes

Pour la recette, pas de panique ! Si les étapes de décoration prennent certes, un peu de temps, il n’y a vraiment rien de compliqué. Voyez plutôt :

Les ingrédients pour 25 pop-cakes environ :

Base du gâteau (une simplissime recette de quatre-quarts)
– 110 g de sucre
– 110 g de farine
– 110 g de beurre
– 1 cuillère à café de levure
– 2 œufs
– 1 cuillère à soupe d’extrait de vanille (de fleur d’oranger, ou quelques zestes de citron, selon votre goût, sachant que nature c’est bon aussi…)
Pour les glaçages et décorations
– Des bâtonnets en bois / plastique (généralement vendus avec les moules à Pop-cakes)
– 200 g de chocolat (noir, lait, blanc… ou un mix des 3)
– Des perles de sucre multicolores
– De la noix de coco râpée
– Du pralin
– Ou encore tout ce que vous aimez…

Avant toute chose, sachez qu’il existe 2 façons de réaliser des pop-cakes. L’une avec un gâteau « standard » (qui a cuit dans un moule normal, donc, voire même que vous avez acheté tout fait, si vraiment vous êtes pressée), auquel on ajoute du cream-cheese (Philadelphia ou Saint-Morêt par exemple) afin de façonner de jolies boules ; l’autre avec une pâte à gâteau type quatre-quarts (ou gâteau au yaourt, ou moelleux au chocolat, selon ce qui vous fait envie), que l’on fait cuire dans des moules spécifiques pour pop-cakes.

Après avoir déjà testé la première option il y a quelques mois, cette fois-ci, j’ai voulu tester les moules à pop-cakes et quand j’en ai trouvé pour moins de 4 € dans mon hypermarché, j’ai dit banco !

Pop cakes : la recette

Passons maintenant à la recette à proprement parler. Je commence par préchauffer mon four à 180°C (thermostat 6). Pendant ce temps, je mélange dans un saladier, le sucre, les œufs, la farine, la levure et le beurre fondu. Je fouette le tout jusqu’à obtenir une pâte bien lisse, et sans grumeau, puis j’y ajoute l’extrait de vanille. J’ouvre mes moules à pop-cakes en 2 et je remplis à ras-bords la partie basse (grâce à la levure, les gâteaux vont quasi-doubler de volume en cuisant et ainsi épouser la forme sphérique de la partie haute du moule). J’enfourne pour 15 à 18 minutes.

Une fois cuits, j’enlève le couvercle du moule et je laisse les gâteaux refroidir quelques instants.

recette-pop-cakes

En attendant, je fais fondre 4-5 carrés de chocolat, dans lesquels je vais venir tremper le bout de mes bâtonnets, sur 1 cm environ, afin que cela serve de « colle » quand je viendrai les planter dans les billes de gâteau. Je renouvelle l’opération jusqu’à ce que tous mes Pop-cakes soient garnis de leur bâtonnet et je les mets au réfrigérateur pour 20-30 minutes. Passée cette étape, il ne me reste plus qu’à faire fondre le reste de mon (mes) chocolat(s), afin d’en napper mes sucettes de gâteau et de les recouvrir de gourmandises en tous genres.

Un avantage indéniable à utiliser pour cette recette des moules spécifiques, c’est qu’ils disposent sur leur partie haute de petits trous permettant de disposer facilement les Pop-cakes, que ce soit pour les laisser refroidir ou pour les servir.

recette-pop-cakes

Sur les photos, il y a donc du chocolat blanc/billes de sucre ou étoiles en sucre ; du chocolat au lait/pralin ; du chocolat noir/noix de coco râpée et du chocolat noir nature. Mais libre à vous, évidemment, de laisser parler votre imagination.

Je remets le tout au frais afin que les glaçages et les décorations « prennent » bien et il n’y a plus qu’à patienter jusqu’à la dégustation (je pense que c’est l’étape la plus compliquée). L’autre avantage avec ces petits gâteaux, c’est qu’il est relativement aisé d’impliquer les enfants dans les différentes étapes de confection. Convaincus ? Alors, à vos fourneaux, prêts, partez !


Gastronomie Voir plus d'articles  

Déjà 2 commentaires, et le vôtre ?

  1. AnneSo

    Hihi ! Je suis le mal ; )

  2. Bull'Elodie

    Un crime de regarder ça à la pause du midi !
    Je garde précieusement ta recette =)